06032020Mer
Last updateMar, 02 Jui 2020 5pm
>>

La Mohammed bin Rashid Al Maktoum Knowledge Foundation, 1ère organisation arabe à être nommée « Partenaire de la connaissance » par les Nations Unies

La cérémonie s'est déroulée en marge de la réunion de l'assemblée générale

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a distingué la Mohammed bin Rashid Al Maktoum Knowledge Foundation (MBRF) en tant que « Partenaire de la connaissance » en marge de la réunion de l'assemblée générale organisée à New York.

Avec cette distinction de la Fondation, qui marque les 10 ans de partenariat avec le PNUD, c'est la première fois qu'une organisation arabe est nommée « Partenaire de la connaissance ». Il s'agit de reconnaître les nombreuses initiatives de la MBRF, notamment le premier indice mondial de la connaissance qui concerne 131 pays et dont les résultats ont été annoncés lors du Sommet 2017 de la connaissance.

Le directeur général de la MBRF, S.E. Jamal bin Huwaireb, était présent à la cérémonie, représentant S.A. Sheikh Ahmed bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, président de la fondation, ainsi que l'administrateur du PNUD, Achim Steiner ; S.E. Saud Al Shamsi, représentant permanent adjoint des EAU aux Nations Unies ; ainsi que S.E. Mourad Wahba, administrateur assistant adjoint du PNUD et directeur régional adjoint du bureau régional du PNUD pour les États arabes.

S.E. bin Huwaireb a souligné la solidité du partenariat qui réunit la MBRF et le PNUD depuis une décennie, affirmant que cette collaboration était « guidée par la vision du leadership des EAU, qui plaide depuis longtemps en faveur de partenariats locaux et internationaux visant à construire des sociétés de la connaissance, reposant sur le développement durable et l'investissement dans le capital humain. »

Dans son discours, Son Excellence a rappelé les étapes majeures qui ont marqué les dix années de ce partenariat : « la mise en place, depuis 2009, de trois rapports sur la connaissance, afin d'étudier la situation réelle du savoir dans le monde arabe et le rôle de la jeunesse dans sa production, sa diffusion et sa localisation. »

Le directeur général de la MBRF a poursuivi en citant l'introduction, en 2015, de l'indice arabe de la connaissance et de la plateforme électronique Knowledge4All, ainsi que l'inauguration, en 2016, de l'indice arabe de la lecture qui, comme il le rappelle, « a réussi à briser les idées fausses sur la lecture dans le monde arabe ». Son Excellence a également observé que le partenariat avait commencé à s'étendre au-delà de la région arabe en 2017, avec l'indice mondial de la connaissance.

Pour sa part, Achim Steiner a déclaré que tout pays cherchant à concrétiser l'ambitieuse Vision 2030 devrait avoir pour priorité d'investir dans la connaissance. Il a également insisté sur l'enracinement du partenariat MBRF-PNUD dans une vision commune, centrée sur l'idée de la connaissance comme outil pour un développement durable.

Saud Al Shamsi a par ailleurs souligné que la connaissance était le principal moteur de l'emploi et de la croissance économique. « L'indice mondial de la connaissance offre une feuille de route pour les réformes et l'investissement dans de nombreux secteurs, de la scolarisation à la vie active », a-t-il conclu.

 

comments
  • Latest Post

  • Most Read

  • Twitter

Who's Online

Nous avons 1324 invités et un membre en ligne

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.