09182019Mer
Last updateMar, 17 Sep 2019 4pm
>>

Le CeBIT braque les projecteurs sur la numérisation - Thème-phare pour 2016 : d!conomy: join - create – succeed

La numérisation s'est emparée de tous les secteurs de l'économie et de la société. Elle va très rapidement bouleverser la vie et le travail en profondeur. Le CeBIT surfe sur cette tendance lourde en inaugurant un nouveau thème-phare.

Le thème-phare du CeBIT 2016 est désormais connu : « d!conomy: join – create – succeed ». « Avec ce nouveau thème-phare, le CeBIT met à l'honneur l'homme et son rôle de décideur et d'artisan de la transformation numérique. La devise en ce début d'ère numérique est la suivante : participer, concevoir et réussir », a déclaré Oliver Frese, membre du directoire de Deutsche Messe, mardi à Hanovre.

Il a donc été décidé de perpétuer le volet d!conomy inauguré en 2015 dans un échange étroit avec l'économie numérique. Comme l'explique Oliver Frese : « La numérisation s'empare de tous les secteurs de l'économie et de la société. Ce n'est pas un phénomène à court terme. Au contraire : elle recouvre tout et offre de grandes opportunités à long terme. Il s'agit maintenant de relever ces défis et de guider activement sa propre entreprise vers un avenir prospère. »

Avec « d!conomy: join – create – succeed », le thème-phare du CeBIT décrit un processus et atteint ainsi chaque décideur mais aussi chaque entreprise – quel que soit son secteur – à son niveau d'avancement dans la transformation numérique. « Des études récentes montrent que les plus hésitantes à se lancer dans la numérisation sont les petites et moyennes entreprises », a commenté Oliver Frese. D'après une de ces études (Roland Berger), seule une entreprise sur deux s'est penchée jusqu'à présent sur les implications de la numérisation sur son propre modèle de gestion. De même, l'étude aboutit au résultat que près des deux tiers des entreprises présentent selon leurs propres estimations une faible maturité numérique.

« En l'occurrence, la numérisation va influencer tous les maillons des chaînes existantes de création de valeur ajoutée – dans chaque branche de l'économie –. À cela s'ajoutent les approches disruptives d'entreprises jeunes et agiles qui cassent les marchés établis en imposant des modèles de gestion numériques et deviennent rapidement de nouveaux concurrents », a estimé Oliver Frese.

Avec « d!conomy: join – create – succeed », il apparaît tout aussi clairement que l'économie et les entreprises, l'administration, la politique et la société peuvent profiter ensemble des opportunités de la numérisation. « Au début de l'ère numérique, les principales conditions générales mais aussi un cadre politique doivent être créés – en intégrant notamment la sécurité des données et le respect de la vie privée. De nouveaux modèles de gestion, de nouvelles interfaces clients et de nouveaux processus d'entreprise et de production doivent être développés, de même que de nouvelles formes de communication et de travail », a déclaré Oliver Frese. « Pour s'imposer à l'avenir dans un environnement de marché ultra dynamique, il faudra saisir les opportunités des transformations numériques. »

Les informations, les innovations et les inspirations en la matière sont fournies par le CeBIT, comme l'a déclaré Oliver Frese. Avec son orientation en tant qu'événement mondial majeur pour l'économie numérique, le CeBIT 2016 va offrir une vue d'ensemble complète des opportunités et des défis de la numérisation mais aussi une plateforme de débat sur des thèmes controversés. L'événement met fortement l'accent sur les showcases des secteurs utilisateurs et les débats et exposés des CeBIT Global Conferences fournissent des visions et des concepts. Les modèles de gestion disruptifs sont à découvrir entre autres dans le volet SCALE11 dédié aux start-ups.
www.cebit.de

 

comments
  • Latest Post

  • Most Read

  • Twitter

Who's Online

Nous avons 1469 invités et aucun membre en ligne