08252019Dim
Last updateJeu, 22 Aoû 2019 5pm
>>

Colourama intensifie son leadership dans les textiles grâce à la technologie Mimaki

• Des investissements dans des solutions d’impression textile par sublimation de Mimaki ont permis à cette société polonaise de rapidement optimiser ses activités et de diversifier son portefeuille de produits, en plus de toucher différents segments du marché textile.

• Parmi les caractéristiques qui ont amené Colourama à choisir Mimaki comme partenaire de longue date, citons une technologie de pointe, associée à une qualité d’impression exceptionnelle et à un service après-vente aussi fiable qu’efficace.

Spécialisée dans l’impression par transfert thermique sur papier, l’imprimerie textile polonaise Colourama sert les marchés de la mode et des vêtements, de la décoration d’intérieur et du textile contractuel. Basée à Łódź – également connue sous le nom de « Manchester polonaise » –, au cœur même d’une zone commerciale dédiée à la mode et au textile, l’entreprise a bénéficié d’une croissance rapide ces dernières années. Avec une capacité de production renforcée et un éventail diversifié d’applications d’impression textile, Colourama est parvenue à s’imposer comme un acteur de premier plan dans l’univers textile, servant aussi bien le marché national polonais que d’autres marchés européens. Trois facteurs clés ont contribué à cette expansion si rapide : le passage d’une technologie conventionnelle à l’impression textile numérique, le choix de Mimaki comme partenaire technologique de longue date et un studio de design en interne directement relié aux installations de production.
Colourama a vu le jour en 2005. Son activité était alors axée sur l’impression textile traditionnelle et une partie de la production était sous-traitée en Chine. En 2011, la direction a décidé de passer à l’impression textile numérique. « Lorsque nous avons organisé la transition de l’impression traditionnelle vers le numérique, nous avons également choisi de ramener la production en interne, afin de réduire nos coûts et d’optimiser le processus de production », explique Robert Steijn, fondateur et directeur général de Colourama. « En guise de première étape, nous avons investi dans six imprimantes textiles numériques de marque chinoise, mais avons déjà constaté un problème de capacités après un an. C’est alors que nous nous sommes tournés vers la technologie Mimaki. »
Cette décision a constitué un jalon important dans l’histoire de l’entreprise. Colourama a initialement acheté dix systèmes d’impression Mimaki JV5, avant d’y ajouter quelques mois plus tard dix autres imprimantes Mimaki, remplaçant presque entièrement l’équipement de production conventionnel. « Nous avons immédiatement tiré pleinement parti de l’impression de sublimation numérique. Les coûts de production ont chuté et nous sommes parvenus à surmonter tous les obstacles à la créativité, en termes de couleurs, variations chromatiques, répétitions et formats. En un mot, nous sommes ainsi passés à des possibilités pratiquement illimitées en matière de design, ce qui nous a permis de diversifier notre portefeuille de produits et de toucher de nouveaux segments du marché. »
Suite à une nouvelle augmentation du chiffre d’affaires et de la demande, Colourama a une fois encore nécessité un renforcement de sa capacité de production en 2014, qui a débouché sur l’achat de 13 presses Mimaki TS500-1800 hautement productives et la remise à neuf de son équipement d’impression existant. En 2015, la société s’est donc retrouvée en possession d’un total de 23 imprimantes Mimaki : 13 TS500-1800 et 10 JV5, qui ont augmenté sa capacité de production mensuelle, entre 350 000 et 375 000 mètres linéaires. « Nous avons pris contact avec différents fournisseurs technologiques alors que nous nous efforcions d’identifier une unité d’impression haut de gamme qui se prêterait à nos besoins de production. Nous avons toutefois entendu d’autres sociétés d’impression évoquer le service après-vente. Or, quand on traite avec les segments de la mode éphémère et de la décoration d’intérieur, le délai de commercialisation est crucial, ce qui signifie que vos imprimantes doivent tourner 24 heures sur 24 et sept jours sur sept et que vous ne pouvez vous permettre aucune indisponibilité. Voilà pourquoi nous sommes restés chez Mimaki », explique M. Steijn.
L’innovation continue de stimuler encore aujourd’hui la croissance d’entreprise chez Colourama. Son studio de design en interne ne cessant de mettre au point d’exceptionnels concepts et motifs créatifs, la société a récemment investi dans de nouvelles technologies de pointe de Mimaki, ajoutant à son équipement d’impression une TS500-1800, une TS500P-3200 (ainsi que deux autres systèmes qui doivent encore être livrés), deux Tiger-1800B et une Tiger-1800B MkII. « Les unités Tiger-1800B nous ont permis de faire face aux strictes exigences du secteur de la mode en termes de délais de livraison serrés et de normes de qualité élevées. Son système de tapis adhésif, couplé avec le papier plus léger et l’utilisation de bobines Jumbo (offrant une capacité d’alimentation de 10 000 à 15 000 mètres et une plus longue impression sans surveillance) sont quelques-unes des caractéristiques qui contribuent à l’efficacité, à la convivialité et à la stabilité de cette imprimante. Nous sommes également parvenus à faire face aux tarifs compétitifs de la mode, puisque l’équipement Tiger est économique, avec des encres à prix abordables. » Toutes les unités Tiger-1800B installées au centre de production de Colourama ont déjà fait l’objet d’une mise à jour vers la version MkII. « La Tiger-1800B MkII présente plusieurs nouvelles caractéristiques qui conféreront différents avantages à notre production et à notre activité. La fonction MAPS, pour n’en citer qu’une, offrira une vitesse supérieure avec une plus haute qualité. »
Colourama a toujours fait figure de pionnier dans l’adoption des plus récentes technologies Mimaki. Vu qu’elle a été l’une des premières sociétés à installer la nouvelle technologie d’impression Tiger, elle a subi quelques contretemps dans le cadre du processus de mise en œuvre. La direction affirme toutefois n’avoir jamais perdu confiance dans Mimaki ni dans Teba – son distributeur local : « Teba et Mimaki ont toujours été là pour résoudre les situations critiques. Des collaborateurs du service R&D de Mimaki Japon ont ainsi passé près de deux mois dans nos installations pour surveiller le processus de mise en œuvre et contribuer à résoudre tous les problèmes, ce qui nous a été d’une grande aide. »
« Si nous avons opté pour Mimaki en 2011, c’est en raison de la confiance que nous inspire son fournisseur de services local, Teba. J’avais eu l’occasion de travailler avec eux auparavant et j’étais conscient de la qualité et de la fiabilité de leurs services et de leur assistance, absolument essentielles dans un environnement d’impression textile », affirme M. Steijn. « Au fil des années de notre partenariat, nous n’avons pu que nous féliciter du service fantastique offert par Teba et Mimaki, qui a joué un rôle clé dans l’instauration de la confiance que nous leur portons et nous a permis de présenter Colourama comme un leader de l’impression textile. En résumé : je suis indéniablement un grand fan de Mimaki », conclut M. Steijn.www.mimakieurope.com

 

comments

Related articles

  • Latest Post

  • Most Read

  • Twitter

Who's Online

Nous avons 2878 invités et aucun membre en ligne